Concerts

Newsletter CCV

 

 

Question de hug (le 03/05/2003)
Sujet : clichés
Merci de toutes ces réponses, Dominique (ainsi qu'à CCV) ... tu croyais peut-être avoir échappé aux lieux communs habituels ? Je vais me charger de réparer cette erreur, en enfonçant bien le clou ... allez, un peu de courage .. qu'as-tu à répondre à ces gros clichés bien lourds :

- les chansons qui connaissent un certain succès n'appartiennent plus à l'artiste, elles ont leur existence propre, il faut les chanter à tout prix sinon les gens sont déçus ... (quid du twenty-two ?)
- en France on n'aime pas les gagnants, on préfère les loosers magnifiques ... (on les aime tellement qu'on n'achète pas leurs disques)
- en France on colle toujours des étiquettes ... (genre BHL qui fait du ciné, Philippe Risoli qui chante "cuitas les bananas" ... on est dur avec vous les mecs)
- une dernière pour la route : "Dominique, on a l'impression à l'écoute d'Auguri que vous avez mûri, que vous êtes plus serein, plus équilibré ..." (alors, presque 2 ans après ... pas trop chiant d'être si serein ?)
hug
Réponse de Dominique A
1) Si elles ne m'appartiennent plus, plus besoin de les chanter ...
2) Oui, et en Belgique idem.
3) Oui, c'est vrai Hug. Tout ça c'est très vrai. Vive les clichés !

 

Question de philippe (le 02/05/2003)
Dominique,
J'étais là, j'ai tout vu: ton précepte "no gig in 2003" foulé au pied, gisant dans la moiteur du Cirque des Variétés de Liège. J'ai plusieurs choses à te dire.
De un, ces cinq-six titres étaient denses et poisseux, quoique tu en dises, et j'ai vu des filles et des gars arracher leurs vêtements, transcendés par ta seule guitare, au bord de l'apoplexie.
De deux, on s'attendait à un petit duo ou plus si affinités avec Sacha. Vous êtes vraiment des branleurs.
De trois, tu nous a déclaré devant témoins (saoûls, certes) que tu reviendras faire des concerts à Liège, après nous avoir snobés pour Auguri. Sache que bien qu'à demi-cuits hier soir, nous n'oublierons rien de ce serment. Nous restons là, dans l'espérance. ("14. et Il se relèvera d'entre les morts pour venir établir le Royaume. 15 Et tous L'attendront", Ev. selon saint Luc) J'espère qu'à cette occasion tu choisiras Jacky Valentin pour assurer la première partie. Un duo s'imposera sur "O Daniela".
De quatre, débrouille-toi pour apprendre à servir correctement une bière la prochaine fois, merde. C'est la dernière fois que nous tolérons un col de mousse de huit centimètres. C'est bien parce que c'est toi.
De cinq, mes propos sont peut être incohérents mais je n'ai pas encore écumé tout l'alcool de cette nuit.
De six, merci, merci, merci. Pour la fange, la poussière, la poésie, l'électricité, l'alcool. Tu nous as dit hier soir que tu trouvais que "je suis une ville" ne pissais pas très loin, que ça ne parle pas réellement aux gens, que c'est trop général. Tout faux. Pour elle comme pour les autres. Mais que ça ne t'empêche pas de t'entraîner à servir des bières à la pompe.
A un de ces jours, ou pas.
philippe
Réponse de Dominique A
Je n'y peux rien s'il y a plus de mousse que de liquide dans vos putains de cuves liégeoises. Quant à Jacky Valentin, on en reparlera d'ici quelques temps, mais il n'est pas exclu que ce soit moi qui fasse sa première partie. Et va pour "O Daniela".

 

Question de Sébastien (le 29/04/2003)
Sujet : Mes questions
Chers amis S, Y & G, merci de transmettre respectueusement mes questions au gars A, s'il est encore temps.
Monsieur A,
je soumets à votre bienveillante attention quelques questions.
- vous qui n'hésitez pas à faire plusieurs reprises par concert, pourquoi ne jamais jouer les
chansons écrites pour Françoiz comme Motus, Portsmouth, Si on disait...
- rétrospectivement, regrettez-vous d'avoir écarté certaines chansons de la session
new-yorkaises de l'album Remué (je pense notamment à "Vouloir", un de vos meilleurs titres)
- enfin, une question qui me torture la nuit depuis plusieurs années : "My feet became a clue"
?? Ca doit sûrement vouloir dire autre chose que "mes pieds sont devenus des indices" ??!!
Mmmmh? Les Tranxene ne font plus effet ; merci de me répondre.
Sébastien.
Réponse de Dominique A
Ayant été écrites pour elle, ces chansons ne sont jamais mieux interprétées que par Françoise. Il y a "Motus", comme c'était un duo, ça m'est arrivé de la jouer. Pour "Vouloir", je suis bien d'accord; c'est à l'époque Vincent de Lithium qui l'avait écarté, et ayant préféré batailler pour d'autres morceaux, j'avais renoncé : c'était un peu dur à l'époque, on s'était pas mal brassés lui et moi avant de trouver un terrain d'entente sur ce disque. Enfin, la traduction de "Hear no more" est rigoureusement exacte, hélas.

 

Question de Jérôme (le 26/04/2003)
Sujet : Mes lapins
Salut Dominique ,
D'abord mille excuses pour avoir réclamé mes lapins a plusieurs de tes passages dans le Nord Pas de Calais . Je ne le ferai plus c'est promis .
J'ai deux questions :
1 - Quelles sont les paroles à la fin de mes lapins justement ? (je suis chiant je sais)
2 - Est ce que le disque sourd sortira un jour en cd ?
Voilà voilà . A plus et merci pour tes disques .
JEROME
Réponse de Dominique A
Je n'ai pas beaucoup de regrets dans ma vie, mais les 2 mn et quelques de la plage 6 de la Fossette en sont un. Alors, je te laisse encore un peu chercher ... Quant au disque sourd, il reste peu de morceaux inédits maintenant, à un ou deux berlingots près.

 

Question de Marc (le 21/04/2003)
Sujet : Jasques Brel à mort
Bonjour Dominique,
pour t'avoir croisé deux ou trois fois sur ta route sans pouvoir avoir un échange avec toi si ce n'est professionel puisque je suis technicien dans une salle quelque part en France, je profite de ce site pour te poser ma première question autre que "est-ce que tu t'entends assez dans tes retours?"
Sur le magnifique livret de "Le détour", il y a une photo de toi avec en arrière plan Jacques Brel A MORT. J'adore cette photo. Je trouve ce graffitti très fort, presque politique. Ce Brel peut-être un peu trop grandiloquent et verbeux qu'on se sent tellement obligé d'aimer; eh bien pas du tout! Je respecte l'artiste mais merci quand même à celui qui a écrit ce p'tit bout d'poésie. C'est rassurant, dans le sens où on ne s'est pas arrêter là. A monsieur Brel!
Alors voilà, puisqu'après avoir montrer cette photo à une amie qui elle voyait dans ce graffitti un amour porté à mort pour monsieur Brel, je voulais savoir ce que tu en pensais toi, et pourquoi tu posais devant ce mur avec ce sourire que je m'efforce de ne pas interpréter...
A bientôt j'espère. Marc.
Réponse de Dominique A
Cette photo a été prise un lendemain de la vieille, un matin, à Liège, en '92. Ca me plaisait beaucoup, ce graffiti, au cœur de la Wallonie. J'irai dans le sens de ton amie, c'est une déclaration d'amour, à la belge. Et comme dirait mon copain Toorop, c'est aussi un p'tit doigt dans son cul au Grand Jacques. Ne laissons pas les morts nous pourrir la vie.

 

Question de Fanch (le 16/04/2003)
Sujet : Fanch serait tres heureux d'inviter Dom a Hong Kong
Re-salut Dominique,
Ce n'est pas sans une certaine fierte que j'ai pu lire mon nom sur ton site, en reponse a une question posee le 26 Fevrier. Un "ego-moment" comme dirait DeLillo dans Americana (a lire ABSOLUMENT !!!). Passons cette observation narcissique et revenons-en a nos moutons. La pneumopathie a bien evolue depuis mon precedent courrier. 1200 cas a Hong Kong a ce jour. Pourtant, je te prie d'etre convaincu de la deformation mediatique (comme d'hab'). En gros, le taux de deces sur la pneumopathie est un inferieur a une epidemie de grippe qui, je cite "tue en France chaque annee 1200 personnes" (source: OMS). Donc voila faut quand meme pas deconner. Le mois de Mai est le baptise ici le "French May", avec plethore d'animations et d'evenements en rapport avec notre pays. C'aurait ete l'occasion de te voir debarquer. Helas, non seulement je suis pris de court pour organiser cela, mais en plus je doute que tu acceptes de te hasarder dans nos contrees infectees
malgre la denegation susmentionnee. Alors disons que nous remettons cela a plus tard. Juste une chose: cela te plairait-il de jouer ici ? Et comment obtenir les coordonnees de ton tour operator (pardonne- moi l'expression) ? C'est l'Olympic ?
Fanch,
Réponse de Dominique A
Oui, c'est l'Olympic Tours à Nantes, pour tout contact. Evidement, que ça me dirait, les karaokés de Hong Kong ...

 

Question de anonyme (le 15/04/2003)
Sujet : Question à Dominique
Mon très cher Dominique,
Comment ça va?
j'aimerais savoir si il existe des chanteurs ou teuses, acteurs ou trices...avec qui tu serais ravi de faire des duos.(Je veux des noms).
Qu'est ce que tu penses de ce que fait New Order aujourd'hui?(cf dictionnaire du rock:Le courage des oiseaux serait une chanson inspirée par New Order, l'un des groupes phares de ta grande adolescence?bien joué Dominique).
As tu des projets de musiques de films?
Que fais tu cet été (concert, festival......ou tout simplement pars-tu en vacances à La Baule.....)?
Je t'embrasses.merci pour tout.
Une A fan depuis déjà un peu plus de dix ans.

cf:je ne sais pas si j'ai bien orthographié "phares" merci de me corriger.
Réponse de Dominique A
a) Ca va bien, merci.
b) Avec Jacques Brel et Nico.
c) Rien de plus que ce que j'en pensais hier : quand on a joué dans Joy Division, on peut bien se permettre d'être décevant, moi je dis bravo ; ils font de la bonne new wave rétrograde, ils pourraient faire du zouk métal, ça m'irait très bien aussi.
d) Non. Farewell, cinéma.
e) Je préfère Pornichet, les cornets 3 boules sont cinquante cents moins cher.
f) Moi aussi, je t'embrasse.
Question de Francis (le 14/04/2003)
Sujet : Montréal, mon camarade
Salut Dominique,
Je t'ai vu à Montréal à l'été 2002, et c'est vrai que les concerts en plein air d'une heure, ça laisse à désirer... Bien fait pour ma pomme je n'avais qu'à aller te voir au Spectrum avec Minière! Aimes-tu cette salle? Comment s'est déroulé le concert? Sinon, comment trouves-tu notre belle ville? Qu'y fais-tu lorsque tu ne chantes pas? Tu fais le touriste?
J'ai su que tu préparais une reprise de la chanson Mon camarade signée Jean-Roger Caussimon, immense auteur que j'adore - connais-tu ses albums persos? Le disque sortira quand?
Sinon, ton coffret Le détour n'est pas dispo au Québec. Le sera-t-il un jour?
Francis
Réponse de Dominique A
Que les choses soient dites : tu vis dans une des plus belles villes du Monde. J'y ai des souvenirs inoubliables, au Spectrum, notamment, où le 4 août 1999, le Remué Tour connût son apogée, oui-da. Je ne sais pas si le Détour sera diffusé un jour là-bas, mais Ventrebleu! , ou plutôt Cornecul !, comme aurait dit le regretté Noel ROQUEVERT, je reviendrais.

 

Question de Sophie (le 13/04/2003)
Cher Dominique
vous ai croisé,il y a peu de temps,sur un escalator dans le temple du shopping bruxellois(dont le nom rime avec 2)...n'ai pas osé vous aborder....vous paraissiez si loin! Cher Dominique,voici ma question: avez-vous, vous aussi besoin de vacances? Et à quand le retour?
bises,sophie
Réponse de Dominique A
Effectivement Sophie, pour m'avoir croisé là où tu m'as croisé, je devais être "un peu loin". Mais je reviens, je reviens ...

 

Question de Xav (le 11/04/2003)
Sujet : question au Sieur A
Monsieur A:
Theatre du vieux saint-etienne / transmusicales / L'ile electrique
Pourquoi avoir fait cela??
ps: ca te dit d ecouter "Infection" de Chihiro Onitsuka?
Xav
Réponse de Dominique A
Disons qu'à l'époque, j'avais envie de pousser le bouchon, au terme d'une année remuante. Ca m'aurait bien dit d'écouter "Infection" à ce moment là. Aujourd'hui pas sûr.

 

Question de Pascal (le 10/04/2003)
Sujet : question
Bonjour Dominique,
fan - bien que ce mot possède un je ne sais quoi qui renvoie trop à de l'idolâtrie -, fan quand même depuis maintenant quelques années, je viens de réussir le miracle de trouver un éditeur et je sors mon premier livre : j'aimerai beaucoup de l'envoyer, juste renvoi d'ascenseur en remerciement du plaisir que j'ai à t'écouter. Je ne sais cependant 1. Si cela t'interresse 2. Où te l'envoyer. Mes chansons préférées sont "Le métier de faussaire" et " "Le courage des oiseaux"...qui chantent.
Pascal
Réponse de Dominique A
Pour tout envoi, l'adresse c'est Olympic Tours 1 Rue des Réformes (!) 44 100 Nantes. Gracias.

 

Question de aureliano (le 10/04/2003)
salut,
je suis bien d'accord avec toi sur l'aspect rance et retrograde de bon nombre de nos "nouveaux talents" franchouillards. et c'est d'autant plus triste que les rares remparts "institutionnels" non contamines (inrocks, magic, rock and folk, oui fm, lenoir) me semblent louper le coche sur pas mals de nos "forces vives". je trouve par exemple dramatique qu'un disque aussi lumineux que "il fait soleil" de vanot soit plus ou moins passe inapercu l'annee derniere. certes, vanot n'est pas (plus) aussi explorateur que bashung, mais quand il se frotte a une certaine idee du classicisme pop, il s'y investit avec une grande elegance, a la fois discrete et ambitieuse, un sens melodique certain, une production tres soignee et une diversite thematique et musicale qui ne sacrifie pas a la coherence de l'ensemble. si ce n'est "la fossette" ou "fantaisie militaire", j'ai rarement entendu ces dernieres annees un album en francais aussi sobremement efficace, et je n'arrive pas trop a comprendre pourquoi toi, miossec et katerine ont decolle, alors que lui reste toujours un peu en retrait. idem, d'ailleurs, pour jipe nataf, dont l'album solo peine a trouver un label (comme si un succes trop mainstream interdisait, apres coup, d'acoster les terres de la branchitude; quel talent pourtant!) ou hubert mounier.
dans le meme ordre idee, et bien qu'il ne se batte pas avec autant de panache contre la langue francaise, pourquoi bashung recoit-il tant de fleurs quand benoit burello de bed, dont les albums sont, au moins musicalement, presque aussi passionants, reste-t-il dans la penombre?
il ne s'agit pas de devaluer ceux qui meritent ces pantheonisations, mais d'une "democratisation spatiale" en quelque sorte (puisque c'est de pages, de couvertures et de diffusion radio qu'il s'agit): offrir a d'autres une part du neon que l'on recoit ou que l'on contribue a projeter.
je te remercie donc pour ton journal salvateur, qui me semble etre un des moyens de lutter contre cela, de se tenir vigilant face a ceux qui filtrent l'actualite musicale - -d'une maniere de plus en plus discutable a mes yeux (autant viser les plus gros tireurs: que penses-tu des (bov)inrocks, de leur nouvelle formule affreusement branchee et de leur demagogie rampante --merde, pourquoi foutent-ils toujours les memes tronches en couv'? rejoins-tu l'auvergnat dans sa diatribe?).
a part ca, as-tu des nouvelles de stephen merritt (lui aussi, pour le coup, terriblement sous-estime)? figures-tu parmis les prochains sixths?
amicalement,
aureliano

PS: a quand un nouveau face-a-face dominique a/vanot? ou, a defaut, quand diable ton coeur se decidra-t-il enfin a balancer, "pour de vrai", dans les cordes (celles, precisement, d'"il fait soleil" ou de "l'imprudence")? elles meritent mieux que les pales sussurements d'un biolay en fixation gainsbourienne, non?

PS#2: je suis en exil aux States, pour quelques temps au moins (eh oui... d'ou l'absence d'accents!), n'y remetras-tu jamais les pieds (ca se comprendrait)?
Réponse de Dominique A
Tu m'as l'air bien remonté, dis-moi, Aureliano; pourquoi ne fais tu pas un fanzine ou autre ? Je suis le premier à déplorer l'accueil tiède fait à certains disques français par rapport à d'autres, mais j'ai envie de dire d'un autre coté que la presse est au diapason de la production actuelle. On est dans une période assez morne, non pas qu'il n'y ait pas de choses bien qui se fassent, mais parce que l'écart se creuse entre les trucs qui cartonnent et ceux qui ne marchent pas, il y a de moins en moins de réussites intermédiaires. D'où une certaine démission critique, puisque les journalistes ont bien conscience que leurs engagement ne généreront souvent que peu de ventes, d'où le repli sur des valeurs sûres. On peut le déplorer, mais il faut savoir qu'aujourd'hui TOUS les magazines musicaux rament, tous ont du mal à se maintenir, d'où, inévitablement, frilosité. On en est à ce point de défiance que, par exemple, quand un Bayon se fend d'un article élogieux sur un groupe dans Libération, la maison du disque s'en inquiète presque, ses coups de cœur se portant souvent sur des choses à faible écho public. On peut incriminer la presse et ses innombrables torts et en premier lieu, celui de feindre une passion intacte dans bien des cas, mais au-delà de la surexposition des uns par rapport aux autres, il y a, imprévisible, l'engouement ou le rejet public, qui n'est pas qu'affaire de mots écrits ou de gros sous, et qui n'a souvent rien à voir, évidemment, avec la qualité de ce qui est proposé. D'où le sentiment d'injustice par rapport à des Vanots, des Bed, etc ...

 

Question de Stéphane (le 09/04/2003)
Sujet : fierté niçoise
Salut Dom, après ma question sur Hervé Forniéri (Dick pour les intimes), une question sur une autre fierté niçoise : Loana.
Au cours du concert de Mâcon, tu nous a révélé avoir été humilié par les gardes du corps (????) de Loana. Peux-tu nous en dire plus ?
Merci de tes précisions.
Réponse de Dominique A
C'est une sombre histoire. J'étais à Strasbourg, après un showcase, dans un restaurant, avec des amis, et en face de moi il y avait Loana avec ses protecteurs, tout de noir vêtus, après une dédicace de son livre. Le vin aidant, avant de partir, je me suis permis de lui dire que c'était très mauvais pour elle d'être entouré d'individus aussi sinistrement vêtus. Manque de bol, ce jour là, ayant salopé un fute, noir lui aussi, tout neuf, et n'ayant, encore une fois le vin aidant, trouvé rien de mieux que de réparer les dégâts au marqueur (noir). Mes doigts étaient tout enduits d'encre (noire). Ce que n'a pas manqué de me faire remarquer un des gardes du corps, après mon apostrophe à la vedette, sur le ton :"En tout cas, toi, t'as les doigts tout noirs". J'ai regardé mes mains et je suis parti, tête basse. Voilà l'histoire, croix de bois, croix de fer.

 

Question de Rafael (le 09/04/2003)
Sujet : pour Dom
Bonjour Dominique,
J'ai lu avec plaisir tes journaux. Ce n'est pas très courant de pouvoir lire aux musiciens comme toi (je ne me rappelle que des écrits des classiques comme Debussy ou plus dernièrement de ceux de Pascal Comelade chez Camion Blanc). As-tu l'intention de les publier?
Si oui, pourrait-on faire une édition espagnole? Tu sais que tu as des tas de fans ici ;-)))))
Amicalement,
Rafael Martínez
Réponse de Dominique A
L'avantage, Rafael, avec Internet, c'est qu'on laisse les arbres en paix. Il n'y a pas le côté intimidant du papier imprimé. Donc, non, j'ai beaucoup de plaisir à parler de goûts et couleurs sur le site, mais ça me ferait mal que ce soit publié.

 

Question de François (le 08/04/2003)
Bonjour Monsieur, j'ai beaucoup de respect pour vous(ca c'est du début de message c'est pas du salut de pacotille). J'ai tout de même une question (après tout c'est un peu le but de ce message) qui me turlupine depuis quelques temps, je me devais donc de la poser. (D'ailleurs je le fais de ce pas). Sur la fossette, cd sorti alors que je n'avais même pas encore dix ans, la chanson l'un dans l'autre nous offre un rythme techno proche pour ne pas dire égal à celui de Pinocchio. Un rapport entre ces deux titres (ou non)?
Autre question beaucoup moins intéressante mais j'ai l'impression qu'une chanson comme "ses yeux brulent", n'a pas la vrai place qu'elle mérite enfin tout cela n'est en fait qu'une question de goût mais pour les deux concerts post-auguri auxquels je suis allé (dont bruxelles), je ne l'ai pas entendu et de plus elle ne figure point sur le detour? Des raisons? des non-raisons?
Voilà ceci etait un message peut être de peu d'intérêt mais depuis le jour ou Dominique A en concert à Dour(belgium) a lancé en plein milieu d'une chanson un "Holà toi tu pisses" à un homme urinant à dix mêtres je ne décolle plus les oreilles de ses cd's (j'espère que cela n'est pas le seul lien de cause à effet)
François qui vous dis aurevoir:"Aurevoir"
Réponse de Dominique A
Oui, dans le mille, François, dans "L'un dans l'autre", il y a le thème de Pinocchio, le film de Comencini, qui m'a beaucoup marqué étant enfant. Concernant "Ses yeux brûlent", tu es mal tombé, parce que je l'ai joué régulièrement en concert. Je l'aime bien, mais je lui en ai préféré d'autres, plus évidentes, pour le coffret.

 

Question de Ben (le 07/04/2003)
Salut Dom,
Quels sont tes 10 bouquins préférés ?
Ben de Liège
Réponse de Dominique A
Mes 10 bouquins préférés.
Holà, impossible à dire. Il faudrait relire pour savoir.
En vrac, quelques un de "sûr".
* "Gioconda" de Nikos Kokantzis,
* "Le Grand Meaulnes" d'Alain Fournier,
* "Le cœur est un chasseur solitaire" de Carson Mc Cullers,
* "Suttree" de Cormac Mc Carthy,
* "La route de la faim" de Ben Okri,
* "Le gouffre", 1er tome des nouvelles de leonid Andreiev,
* "Le Démon" de Hubert Selby,
* "La main verte", une BD de nicole Claveloux,
* "La montagne de l'âme" de Gao Xingjian,
* "Le temps du miracle" de Borislav Pekic ...
Voilà, ça en fait dix en fait, mais il faudrait pouvoir citer une trentaine de noms.
Double actualité en 2018 pour Dominique A avec la sortie le 9 mars de Toute Latitude (enregistré en groupe), suivi… https://t.co/yDLXhmjieX
RT @sochaux_lapin: Billets déjà pris pour 2018 : A pour Dominique A, B pour @bellesglasgow et @phoebe_bridgers 😀 https://t.co/UdScfgKvaU
RT @BELMONTBOOKINGS: On April 15th @MrAdrianCrowley is opening a special sold out show of Dominique A. @CCertainsVivent at magnifique Cité…
© 2017 - Comment Certains Vivent