Concerts

Newsletter CCV

 

L'été, le bain se profile

Il y a un livre que j'aimerais maintenant vous conseiller, et comme je suis un peu feignasse, et que le texte d'introduction le présente parfaitement, je me propose, tout bonnement et éhontément de le reproduire, peut être vous donnera-t'il envie comme à moi de vous plonger dans ce court roman de Mario Soldati, "La veste verte", petit classique italien écrit à la fin des années 40 et réédité en France par les éditions Le Promeneur: "Pour fuir les allemands, le célèbre chef d'orchestre W. trouve refuge dans un couvent. Il veut rejoindre les alliés. En arrivant au couvent, il trouve le percussionniste Romualdi, déjà installé, qui se fait lui même passer auprès des moines crédules pour un fameux chef d'orchestre contraint à la clandestinité pour cause d'antifascisme. Romualdi est un homme mesquin, suffisant, hautain, plein de morgue dans sa ridicule veste verte portée comme un signe distinctif, comme un emblème. Il fait partie de ces hommes insignifiants, médiocres, pour lesquels il n'est rien de grand au-delà de leur propre médiocrité. Maître W. pourrait le démasquer, mais, pour une raison mystérieuse, faite de pitié et d'altruisme, de cynisme et de plaisir de la mystification et du jeu, il se laisse séduire par cette médiocrité. Ensorcelé, quasiment paralysé par un remords ou une étrange oppression morale, maître W. se retrouve victime d'une mystérieuse culpabilité et se met au service du percussionniste. Il se fait passer pour un employé de banque, amateur de musique à ses moments perdus. Les rôles s'inversent. Le génie se soumet à la médiocrité. Mais pourquoi ?".

Frédéric-Yves Jeannet, auteur entre autre de "Cyclone" et "Charité", livres dont je vous ai déjà entretenu et que je ne peux que vous re-recommander, et avec qui j'entretiens une petite relation épistolaire, m'a fait parvenir "L'île Dollo", paru chez Léo Scheer; un texte, manuscrit, y côtoie les très belles photos de Philippe Dollo prises sur et depuis la Roosevelt Island, une partie de New York mal connue, industrielle et fantômatique, où vécut quelques temps F.Y. Jeannet, face à Long Island. Considérant que le regard du photographe sur les lieux lui faisaient se les approprier, en les réinventant, l'auteur a choisi de la rebaptiser l'île du nom de celui qui l'aurait comme ainsi dire redécouverte , comme on baptisait autrefois certains lieux du nom d'explorateurs. Regard transversal et inspiré sur New York via un de ses pôles les moins connus, où l'Histoire fraie sans cesse avec le particulier, où les traces du passé des lieux opèrent de fréquents fondus-enchaînés avec les expériences et les parcours intimes de l'auteur et du photographe; Sebald n'est pas loin.

Vertige Graphic, excellente maison d'édition de bandes dessinées, qui s'emploie à exhumer des trésors graphiques d'ici et d'ailleurs, toutes époques confondues, a eu la très riche idée de proposer aux lecteurs francophones les gekigas de Yoshihiro Tatsumi; le gekiga, apparu au Japon fin des années 60 et dont Tatsumi fût l'initiateur, avait pour objectif d'offrir une alternative aux mangas quasi exclusivement comiques et distractifs, en explorant des registres plus dramatiques et psychologiques, chaque histoire ,d'une vingtaine de pages mettant en scène un personnage confronté à ses névroses dans un environnement urbain étouffant. Tatsumi excelle à planter vite un décor, une situation, et à laisser, sans frustrer le lecteur, les choses en suspens à la fin, à laisser ses personnages en plan. Trois volumes sont parus, dont je vous recommande vivement le second, "Coups d'éclat", bien dense.

Autre excellente maison d'édition, Ego comme X publie un nouveau livre de Vincent Vanoli, prolifique auteur (beaucoup de titres parus à L'Association notamment), "Brighton Report". C'est une sorte de carnet de bord sur Brighton, où vit Vanoli depuis plusieurs années, un regard mi distant mi amoureux sur cette ville balnéaire, hédoniste , que les anglais rêvent comme à une ville du sud, méditerranéenne, et qui concentre tous les conformismes et toutes les excentricités de l'île. Plus aéré, plus souple dans son graphisme que les précédentes productions de Vanoli (dont le trait, très particulier, évolue dans un registre quasi expressionniste, avec quelque chose de Munch dans les visages de ses personnages, une prédilection pour les ambiances noires où le grotesque n'est jamais loin), et composé en une audacieuse bichromie, c'est un ouvrage là encore que je vous recommande plus que chaudement.
Tout comme, décidément, "La vengeance du Golem africain", de Jean Pierre Duffour, aux éditions de l'An 2, délirante aventure pseudo mythologique où un Golem blanc cherche à se venger du terrible Dévoreur d'ombres, qui lui a refusé une place sur l'arche de Noë avant le déluge. Pas la peine d'aller plus loin, vous n'y comprendriez que pouic; disons simplement que dans l'esprit, Masse, et les suisses Petit Roulet,et Poussin, géniaux défricheurs du début des années 80, ne sont pas bien loin, et que ceux dont ces noms font vibrer la corde sensible peuvent y aller les yeux fermés.
Encore un cadeau (décidément, vous allez croire qu'on ne me veut que du bien, et je vais finir par le croire moi même, mais rassurez vous, pas au point de couper l'herbe sous le pied de mes romances paranoïaques, j'ai encore de la matière), David de Thuin qui dédicaçait ses oeuvres dans une librairie où je passais par hasard, m'a offert le premier volume (quand cessera-t-on donc d'appeler ça des "tomes", on n'est pas chez Zola...) de son "Roi des bourdons", bande dessinée animalière pour grands enfants. Trait souple, dialogues enlevés, un petit côté Trondheim, un début de série alléchant. C'est une auto-édition, David de Thuin ayant eu à subir les affres de la mévente avec sa pourtant brillante série Arthur Minus chez Casterman, preuve qu'il n'y a pas que dans l'industrie du disque que ça sent le roussi.

Double actualité en 2018 pour Dominique A avec la sortie le 9 mars de Toute Latitude (enregistré en groupe), suivi… https://t.co/yDLXhmjieX
RT @sochaux_lapin: Billets déjà pris pour 2018 : A pour Dominique A, B pour @bellesglasgow et @phoebe_bridgers 😀 https://t.co/UdScfgKvaU
RT @BELMONTBOOKINGS: On April 15th @MrAdrianCrowley is opening a special sold out show of Dominique A. @CCertainsVivent at magnifique Cité…
© 2017 - Comment Certains Vivent