Concerts

Newsletter CCV

 

Dominique A à Barcelone

 



Retour sur la tournée française

CCV : Tu as un peu plus de recul sur la tournée française qui va bientôt reprendre, quel premier bilan peux-tu en tirer ?
Dominique A : C’est un peu l’autosatisfaction à tous crins. C’est super. C’est une super tournée. Il y a la même réponse au concert que par rapport au disque. C’est quelque chose de très direct. Ça ne cherche pas midi à quatorze heures. A part lors de la tournée précédente, celle du live, où on a eu droit à des commentaires dithyrambiques, il pouvait y avoir des gens qui restaient sur la réserve, qui ne prenaient pas les choses simplement, qui trouvaient que c’était trop tordu, trop chargé d’informations. Et comme là on a fait en sorte que sur scène, ce soit assez aéré, pour qu’il n’y ait pas mille éléments d’arrangements, que ça reste Dominique Ans la simplicité du disque, les gens le prennent frontalement. C’est un groupe qui peut aller partout. Il peut aller Dominique Ans les théâtres, Dominique Ans les clubs, on peut faire des gros festivals. Et c’est la première fois que je ressens que l’on peut faire de grosses scènes.

CCV : C’est prévu cet été ?
Dominique A : On est en train d’y travailler. Je freinais toujours le truc. Mais là les gens nous le disent, et moi je le sens. Y’a même un organisateur à Caen qui nous disait « j’osais pas vous proposer de festival mais là d’après ce que j’ai vu, c’est évident que vous pouvez passer sur une scène plein air ». Mon seul regret est que l’on va devoir fonctionner sur le même set jusqu’à la fin. J’aurais bien fait un peu de neuf. On a bien essayé, mais c’est impossible de répéter quand tu tournes et comme par ailleurs je fais des trucs avec ma copine, qu’il y a de la promotion encore, je m’en sors pas. Les gars ont aussi leurs projets. Donc on va devoir tourner sur le même set. C’est le seul truc qui me fait un peu m’ennuie. D’habitude on faisait deux-trois trucs supplémentaires, mais bon en même temps, beaucoup de gens n’ont pas encore vu cette formule là. En tout cas sur tout ce que l’on a vu, que ce soit Dominique Ans des cadres très officiels, des théâtres - ohlala on va encore nous dire que c’est très fort, patati patata - ou Dominique Ans des clubs rocks, les gens ressortaient enchantés. C’est un disque qui a été bien reçu, qui a une histoire, qui n’est pas fini, loin de là, et la scène va Dominique Ans le même sens. Donc c’est un peu l’embellie pour moi, 2009-2010 ça me fait du bien !

CCV : Vient le temps des récompenses alors…
Dominique A : Y’a un peu tout qui va ensemble. C’est un peu comme si on m’avait sorti de mon terrier. Avant je prenais les choses de façon plus cynique, et aujourd’hui tout simplement ça me fait plaisir quand on me dit que tu es nominé… même si je ne me fais pas d’illusions pour des Victoires… Mais ça me fait dire, tiens la Dominique Ate de péremption n’est pas dépassée, ça me fait du bien. Tu peux vite t’enfermer Dominique Ans une histoire qui ronronne, qui se « Thiefainise ». C’est un peu ce qui me penDominique Ait au nez depuis quelques années avec les disques précédents. Même avec l’Horizon, que j’aime toujours beaucoup, on sentait que l’histoire ne se renouvelait pas, et là elle repart un petit peu. Parce ça fonctionne bien et que les chansons ont une évidence.

Double actualité en 2018 pour Dominique A avec la sortie le 9 mars de Toute Latitude (enregistré en groupe), suivi… https://t.co/yDLXhmjieX
RT @sochaux_lapin: Billets déjà pris pour 2018 : A pour Dominique A, B pour @bellesglasgow et @phoebe_bridgers 😀 https://t.co/UdScfgKvaU
RT @BELMONTBOOKINGS: On April 15th @MrAdrianCrowley is opening a special sold out show of Dominique A. @CCertainsVivent at magnifique Cité…
© 2017 - Comment Certains Vivent