Concerts

Newsletter CCV

 

Dominique Brusson : la matière sonore



Abordes-tu une tournée différemment selon que tu as été impliqué dans le disque soutenu ou pas ?
Oui, car il y a des choses auxquelles je tiens forcément sur un disque, qui vont être abordées très différemment en live. J’oublie cela très vite, car la tournée avale le disque et que ce sont des versions très différentes.

Dominique Brusson à la consoleAu fil des dernières années, tu as marqué ton empreinte les prestations scéniques de Dominique A, en as-tu conscience ?
Je ne sais pas, honnêtement. J’ai par contre la sensation de faire partie d’une histoire et d’évoluer avec elle. J’espère juste que j’aurais contribué un peu à la faire évoluer également.

Concernant le son des concerts, par rapport aux différents albums as-tu noté une évolution dans ta manière d’appréhender les concerts ?
Plus ça avance, et plus j’ai peur avant le concert, je réfléchis trop parfois ou pas assez, cela peut générer un sentiment de panique qui doit se stopper très vite sinon c’est la cata ! Mais à part cela, j’aimerais que l’on travaille un peu moins fort sur scène, pour ne pas être obligé de pousser le son dans la salle et du coup me prendre les remarques des oreilles délicates, à la fin des concerts.
En même temps j’aime le relief, que cela soit doux et très fort dans une même soirée. Par contre je n’aime pas entendre dire que le son était agressif, c’est pour moi un échec. Car je pense que le son peut être fort sans faire mal, mais l’audition est tellement complexe, physiquement et culturellement ! En France on me demande de baisser, et en Espagne de monter ! Pourtant c’est la même musique…

Est-ce que tu participes au choix des mises en place de morceaux, de propositions sur les interprétations ?
En tournée, les musiciens et Dominique me demandent mon avis, je le donne et ils en font ce qu’ils veulent. Parfois je n’ai pas d’avis immédiat car je suis trop dans la gestion de problèmes techniques, alors l’artistique passe après.

Sur ton travail de production des disques, il me semble que tu es un des premiers à écouter les maquettes de Dominique A ? Participes-tu en amont au choix des morceaux ? Voire à l’orientation du disque avant sa conception? Ou est-ce entièrement dans les mains de Dominique A ?
Cela dépend, je donne mon avis et comme pour la tournée, Dominique en fait ce qu’il veut. Après en studio, je propose plus de choses que ce soit en terme de son ou de structure, mais c’est toujours lui que tranchera, car je considère que ce n’est pas mon disque mais le sien, d’où le terme de co-réalisation qui me tient à cœur, et cela est valable avec les autres artistes que je suis amené à rencontrer en studio.

Saule Tu as travaillé avec d'autres artistes Saule, Da Silva, Bertrand Betsch, Autour de Lucie... Tes choix sont-ils dictés par tes propres goûts musicaux, ou la curiosité de voir comme tu peux t'en sortir avec un artiste que tu ne connais pas ou peu ?
C’est surtout lié à une rencontre, je dois d’abord ressentir un bon feeling avec la personne, et m’y retrouver un minimum dans la musique. Après Remué, j’ai reçu plus de 30 propositions et je n’en ai accepté que 4 dont une encore récemment…

La part de plaisir doit être importante dans chaque projet. Découle-t-elle du devoir accompli ou du simple fait d'avoir travaillé avec un artiste que tu apprécies ?

Les deux mon capitaine ! Je ne sais pas fonctionner sans plaisir, et j’ai besoin d’être un  peu fier de ce que je fais (ce qui n’est pas tout le temps le cas !).
Après il y a des disques dont je suis plus fier que d’autres.

Auguri John Parish était le producteur d'Auguri. Alors que sort son second album en compagnie de PJ Harvey, qu'aurais-tu pu apporter à cet album, pierre angulaire de la discographie de Dominique après Remué ?
Sur Auguri, pas grand-chose. Pour dire vrai je n’aurais pas aimé que Dominique me propose de travailler sur ce disque, car après le choc artistique et humain de Remué, j’ai eu besoin de temps pour m’en remettre. Et il fallait que je prenne du recul par rapport au studio. Certains groupes à l’époque en ont malheureusement fait les frais. Je voulais absolument être très impliqué et ce n’est pas toujours ce qui vous est demandé…

RT @lesinrocks: Dominique A frappera deux fois en 2018 https://t.co/fl2TC6Z6hT https://t.co/cyOEDSaulP
RT @popnews: C'est toujours un plaisir de retrouver Dominique A, et en plus pour deux disques en 2018 ! https://t.co/waWAgNM7Zj @WagramDigi
Rendez-vous le 24 mars à @lasirene17 de La Rochelle pour le coup d’envoi de la tournée de Dominique A. Plus de 20 d… https://t.co/ZKEvqA6GoM
© 2017 - Comment Certains Vivent