Les symphonies subaquatiques - Interview de Valérie Bour - Comment Certains Vivent

Illustrations par Stéphane Girel 

Les symphonies Subaquatiques eLes symphonies subaquatiquesst un conte musical sur le thème de l’océan qui s’adresse aux enfants (même si les parents apprécient aussi). Beaucoup de personnes présentes sur les Symphonies Subaquatiques ont côtoyé Dominique A, et le voir participer à ce projet n’est donc pas une surprise, il n’a d’ailleurs pas hésité un seul instant à le rejoindre. Durant les moments libres de la tournée de Vers les lueurs, Sébastien Buffet, David Euverte (qui ont travaillé avec Dominique A durant des années) et Jeff Hallam travaillent même sur les maquettes. Depuis, le temps est passé, et le projet est devenu réalité avec une sortie ce mois-ci aux Editions des Braques. Voilà donc Dominique A dans le rôle de Phoebus le dauphin, Kent joue Herman le cachalot, Agnes Jaoui est Sissi la Sirène… Jacques Gamblin, Marianne James, Sophie Bernado (basson sur l’album Vers les lueurs) et Simon Teglas (dans le rôle du héros Adrien) complètent le tableau. Lucile, 8 ans, a bien écouté le disque dans sa chambre et a posé quelques questions à Valérie Bour qui a écrit l’histoire et les paroles des chansons.


Est-ce que cela t’a pris longtemps d’écrire toute cette histoire ?
Oui cela m’a pris environ six mois. Il y a eu plein d’étapes. Tout d’abord, il a fallu trouver la trame de l’histoire : savoir comment ça commence, ce qui va se passer, comment ça finit, savoir quels seront les personnages, leur trouver à chacun une histoire, un caractère... Une fois que l’on a trouvé tout ça, il faut rédiger, écrire les dialogues, les parties dites par la narratrice. Et il a fallu aussi écrire les chansons, c’est un tout autre travail. J’ai commencé en octobre 2013, et j’ai du finir en mars l’année d’après.

Sophie Bernado // Spiruline

Comment tu as trouvé toutes ces idées ?
Cela a commencé au mariage de David Euverte. J’ai parlé avec Sophie Bernado qui me disait qu’elle avait fait de la plongée avec son compagnon Hugues Mayot et qu’ils avaient vu de si belles choses sous l’eau qu’ils voulaient écrire une histoire pour la protection des océans. Ils avaient envie que cela s’appelle Les Symphonies Subaquatiques. Ils imaginaient un mérou qui s’appellerait Jack et qui jouerait du saxophone, comme Hugues. On discute alors de tout cela avant de ne pas nous revoir durant quelques semaines. Je leur reparle de ce projet lorsque je les revoie, et ils me répondent « on n’a pas le temps ! ». Je leur réponds « et bien si vous voulez, moi j’ai le temps ! ». C’est comme ça que je me suis mise à l’écriture. Et pour démarrer, c’est mon fils qui m’a donné une idée. Un matin il me dit : « maman, c’est génial, j’ai fait un rêve super, j’ai rêvé que je chantais sous l’eau sur le dos d’un cachalot ». Et là je me suis dit que c’était une bonne idée de départ, celle d’un petit garçon qui va à la rencontre du milieu marin et qui va essayer de retrouver le secret des Symphonies Subaquatiques. Donc j’ai mélangé le rêve de mon fils Adrien, et le personnage du conte (qui s’appelle aussi Adrien), qui fait un rêve d'un voyage sur le dos d’un cachalot. A chaque fois que je voyais Sophie Bernado, je lui racontais toutes les idées que j’avais eues et elle me donnait un regard extérieur, je retravaillais ensuite chez moi… et l’histoire était partie.






Kent est Herman le cachalotTu n’étais pas toute seule pour écrire ?
Dans un premier temps Sophie Bernado m’a bien aidée. Au début, ce devait être Hugues Mayot aux compositions, mais par manque de temps, c’est mon compagnon Sébastien Buffet qui a écrit les musiques à partir des indications que je lui donnais. Et finalement, leur projet de départ est devenu un peu le nôtre, même s'ils sont intervenus sur les arrangements, l'interprétation de leurs instruments et du rôle de Spiruline pour Sophie


Comment vous avez trouvé les musiques et les paroles ?

J’ai écrit les paroles des chansons moi même. Après pour la musique je me suis dit que lorsque j’écoute des contes pour enfants, j’aime bien l’idée que la musique puisse plaire aussi aux parents. J’ai rapidement pensé à de la musique disco, car c’est un style de musique qui fait danser les enfants et les parents. Et puis j’ai pensé qu’il serait bien que chaque chanson soit dans un style différent, comme ça cela permet aux enfants de découvrir de nouvelles musiques qu’ils ne connaissent pas forcément. Lorsque les personnages ont été créés, les textes écrits, j’ai tenté de deviner quel style correspondrait le mieux à chacun, et j’ai donné tous ces éléments au compositeur afin qu’il trouve une musique qui corresponde. Parfois, je me suis inspirée d’une technique particulière : à partir d’un style musical donné, choisir une chanson que l’on aime bien, en changer les paroles en écrivant son propre texte et ensuite réécriture d’une nouvelle musique par dessus. Plusieurs chansons ont été écrites avec cette technique, comme celle de Dominique A, où je me suis inspirée de l’Horizon pour l'atmosphère, le crescendo.

Pourquoi Arien se demande si le corail existe encore ?
C’est un petit peu ironique, juste pour souligner que le corail est de plus en plus menacé, tout comme les fonds marins, par la pêche en eau profonde. Les chalutiers ramassent tout, juste pour ramasser quelques poissons qui sont à peine comestibles, et cela tue tout sur son passage, et en particulier le corail qui parfois a besoin de 1000 ans pour se créer. Cela soulève la question de l’existence même du corail si l’on continue à traiter les fonds marins de cette façon.

Sisi la sirène // Agnès JaouiPourquoi Sissi la sirène n’entend pas les Symphonies Subaquatiques ?
C’est une bonne question ! Parce que personne ne les a jamais entendues. Ce sont des musiques qui n’existent pas, ce sont des légendes. Elle a juste l’impression qu’elle ne chante pas juste parce qu’elle ne les entend pas, mais en fait non, c’est juste parce qu’elle chante faux, tout simplement !
Les symphonies, c'est un prétexte pour comprendre pourquoi les humains ne prennent pas assez soin de la nature...pour qu'ils se posent la question et réagissent avant qu'il ne soit trop tard.

Chang // Sébastien BuffetPourquoi Tchang suit toujours Herman le cachalot ? On dirait qu’il est le moteur d’Herman ?
Oui c’est un peu ça. On s’est dit que Herman est un peu comme un immense sous-marin qui ferait voyager les personnages. Et Tchang fait un peu partie de l’équipage du sous-marin. C’est un peu comme Scrat dans l’Age de Glace, un petit personnage rigolo qui revient régulièrement. Il ne participe pas vraiment à l’histoire mais de temps en temps, il apparaît pour raconter quelques bêtises.
Et pour la petite histoire, Tchang est un personnage que jouait volontiers Sébastien Buffet en tournée avec Dominique A pour faire rire l'équipe dans le camion...!

Sheila la pieuvre // Marianne James

Pourquoi Sheila empêche tout le monde d’aller voir Phoebus ?

Phoebus est enfermé depuis très longtemps dans sa cachette. Après avoir vécu une histoire très douloureuse où il a été emprisonné, où sa famille a été tuée et où il a été mis dans un delphinarium, il n’allait pas bien du tout, et il ne voulait plus voir personne, il a voulu s’isoler et il a demandé à toute une lignée de pieuvres dont Sheila de surveiller sa cachette pour qu’il ne soit plus dérangé, et que seul la bonne personne puisse entrer, l’être innocent qui pourrait sauver les espèces. 

Dominique A est Phoebus le dauphinEst-ce que c’est Dominique A qui a choisit d’être Phoebus le dauphin ?

Non, c’est une proposition qu’on lui a faite, on trouvait que le côté « sage » du personnage lui allait bien. Et puis la musique que l’on avait trouvée pour Phoebus, une sorte de pop rock orchestrale, lui ressemblait aussi. On n’imaginait pas Dominique devoir chanter un disco. C’est lui qui a enregistré la maquette du titre chez lui. Et c’est d’ailleurs à partir de cette maquette que nous avons pu démarcher les éditeurs. Il s’est donc investi pleinement dans le projet. Après, les musiques ont été enregistrées, nous avons enregistré sa voix, pour les textes parlés de Phoebus et pour la chanson. Il sortait alors de sa tournée des Lectures Musicales, et cela a dû beaucoup l’aider à placer sa voix. A chaque fois, seulement deux prises ont été nécessaires, il a été hyper efficace. Il stressait un peu mais il n’y avait pas de quoi, parce que c’était nickel et assez drôle comme séance. A la sortie de l’album, il a pris le temps de signer quelques disques, il a bien suivi le projet, et ne l’a pas fait simplement par amitié, il s’est bien impliqué, et cela fait plaisir. Je rajouterais que son album Éléor parle beaucoup des océans, tout comme son dernier livre Regarder l’océan, donc il est en phase avec les Symphonies Subaquatiques !


Je n’arrive pas à comprendre l’existence de ce 6ème continent. Pourquoi les gens jettent leurs poubelles dans la mer et pas dans des poubelles ?
Pendant de nombreuses années, les gens se sont dits qu’il y avait suffisamment de place dans la mer pour jeter les déchets. En fait, ils ne se sont pas posé la question. Jacques Gamblin nous disait que lorsqu’il était petit, son oncle jetait toutes ses ordures à l'eau. Pour lui c’était normal, c’était comme ça que cela se faisait. On a pris conscience il y a peu de temps qu’il ne fallait pas le faire, que ça polluait, et que tous les déchets jetés allaient bien se retrouver quelque part (voir la rubrique des Symphonies Subaquatiques sur les océans en partenariat avec l'association Bloom).

Jacques Gamblin // Jack le mérouEst-ce que l’illustrateur (Stéphane Girel) a pu écouter les musiques avant de tout dessiner ?
On lui a envoyé les maquettes des chansons, il savait qui étaient les interprètes, le rôle des personnages avec quelques traits de caractères. Par exemple Phoebus, on l’imaginait tatoué, avec une casquette… Jack serait avec des lunettes noires et un chapeau comme les Blues Brothers… Pour chacun des personnes, on avait quelques idées, et il s’en est inspiré en les mélangeant à son propre univers. A la base, on s’est demandé si le projet ne serait pas un spectacle, et il a utilisé toutes les notes qu'on lui a envoyées.

Pourquoi il n’y a pas tout le texte du disque dans le livre ?
Le texte du conte était beaucoup trop long pour l'écrire dans le livre. Du coup l’éditrice, Mathilde Davignon, est partie du principe que chaque double page faisait office de décor à une scène et son personnage principal et on a ajouté quelques infos ludiques. 
Par contre tout le texte est visible sur le site internet, donc on peut le télécharger pour l’avoir, le chanter et même le jouer !

Plus d'infos :
Site officiel des Symphonies Subaquatiques
Facebook des Symphonies Subaquatiques
Editions des Braques


Prochains Concerts

Plus de dates >>>

RT @LoftMusicSR: #DominiqueA : « L’artiste a des responsabilités, c’est à lui de poser ses propres limites. Il est une représentation, un s…
6hreplyretweetfavorite
RT @Mellechiorre: #MaDiscothèqueIdéale Dominique A / Auguri. Le fleuron de la chanson française confidentielle depuis désormais trente ans…
6hreplyretweetfavorite
RT @VinceJosse: Vous venez dimanche 15h sur @franceinter ? Dominique A et ses invités seront là, dans "Le Grand Atelier" https://t.co/UF4Zz