Concerts

Newsletter CCV

 

Février 2010

Cela étant, j’ai écouté plusieurs disques vraiment bons : de mémoire, « La balade de Julie S. » de Charlotte Mildray, Dondolo, Xavier Machault et Roberto Negro, les brestois d’Ootiskulf et de Mon Automatique, King Kong Vahiné, Vaude B., Franky Thomas, Frédéric Truong entre autres. Et un enseignement par rapport à tout ça : on peut spéculer sur la mort du disque blablabla mais toujours est il qu’en 4 mois, à deux exceptions près, j’ai reçu une soixantaine de cd contre deux cartons avec une adresse myspace. Comme quoi, l’objet, quoiqu’on en dise, reste toujours une finalité, et à rebours du discours dominant, certes étayé par la réalité financière, pèse toujours son poids de fantasme (« faire un disque », cette drôle d’idée).

Laura Weirs Histoire de ne pas déroger à mes habitudes, quelques productions à vous conseiller, sans souci d’exhaustivité, soyons sélectifs. En musique, je suis ces temps ci à fond sur « July Flame », le dernier opus de l’américaine Laura Veirs, qui marque le retour en grâce de celle-ci, après deux albums en demi teinte, et où on retrouve la qualité d’écriture de son précédent sommet discographique, « Carbon Glacier », finalement un des plus beaux disques pop rock de la décennie écoulée, à ma connaissance. Mélodiquement, c’est régulièrement splendide, et on la sent totalement en phase avec son songwriting.


Clare and the reasons Gershwin chez les indés, suavité et élégance à tous étages, évidence et sophistication dans le même panier, celui de Clare and The Reasons, sur leur récent « Arrow » (Fargo) ; un groupe issu de la crème de la crème, à savoir la scène new yorkaise des My Brightest Diamond, Sufjan Stevens et autres St Vincent, une scène miraculeuse, sur les secrets de laquelle il faudra un jour se pencher pour tenter de percer le mystère de son excellence, une scène où la mélodie prend régulièrement les contours du rêve.

 

Wall of sound Egalement dans mes oreilles : l’excellente compilation Wall of Sound, chez Harmonia Mundi, consacrée à la scène rock allemande entre 1961 et 1989,  période correspondant aux 28 ans d’existence du mur de Berlin, avec ses acteurs essentiels, type Can ou Faust, et son lot de trésors oubliés.

 

 

Emilie ProulxUne découverte québecoise : Emilie Proulx, dont le premier album « La lenteur alentour » sorti l’an dernier, est très addictif, sorte d’emo folk (eh oui, on en trouve tous les jours…) porté par une belle voix sobre. Pas facile sans doute à se procurer par ici (je l’ai eu en la croisant sur un concert), myspace au secours, ça vaut mille fois son clic.

Enfin, au rayon réédition, chez Cherry Red, en import sans doute (j’ai déniché ça en dévalisant les disquaires barcelonais avec Thomas Poli, pas le dernier sur le coup), 3 merveilles à (re)découvrir :
1°)« Ask me no questions » de Bridget Saint John (je me demande bien comment j’ai pu l’oublier sur « Songs over … »), le mètre étalon du folk anglais avec le premier Nick Drake, un diamant brut produit en son temps par John Peel, première référence de son label Dandelion ;

2°) « Drumming the Beating Heart » d’Eyeless in Gaza, duo new wavo-liturgique (de mieux en mieux…), ou une voix d’enfant perdu se répand sur des accords d’harmonium, et ça sent son paradis perdu à plein nez ;
et enfin

 Bridget St John Eyeless In Gaza   Lydia Lunch  

3°) « Queen of Siam » de Lydia Lunch, dont je ne connais pas toute l’œuvre prétendument (méfions nous) sulfureuse, mais sur ce disque, elle fait des étincelles dans son rôle de lolita junk new yorkaise déversant ses histoires salaces sur une musique jazz punk, les cuivres d’un big band conversant avec des guitares très acides, et c’est dans son genre un petit classique daté de 1980, qui n’a rien perdu de sa fraîcheur, et qui, mine de rien, ne ressemble à rien.
Soyons sélectif, disais-je.

Double actualité en 2018 pour Dominique A avec la sortie le 9 mars de Toute Latitude (enregistré en groupe), suivi… https://t.co/yDLXhmjieX
RT @sochaux_lapin: Billets déjà pris pour 2018 : A pour Dominique A, B pour @bellesglasgow et @phoebe_bridgers 😀 https://t.co/UdScfgKvaU
RT @BELMONTBOOKINGS: On April 15th @MrAdrianCrowley is opening a special sold out show of Dominique A. @CCertainsVivent at magnifique Cité…
© 2017 - Comment Certains Vivent