Y revenir

Tout ce qui est en rapport avec Dominique A
Avatar du membre
Phylius
CCV Forumeur
Messages : 172
Enregistré le : sam. 06 mars 2010, 18:38
Localisation : Blois

Y revenir

Message par Phylius »

03/05/12 : Sortie du livre "Y revenir", le premier roman de Dominique A

"C’est un voyage accompli à rebours, c’est ausculter, plus de 20 ans après, les lieux, les êtres rencontrés, les sentiments éprouvés, la ville..."

Ah! Enfin Dominique nous livre son premier roman!
Lui qui disait, dans "Un bon chanteur mort", qu'il n'était pas tenté.

Y revenir?
Revenir en son monde comme dans un ultime flashback des réminiscences du passé avant de tourner définitivement la page, d'enclencher la vitesse supérieure et d'aller vers des lueurs prometteuses...

A voir... ou à lire :)
++

Phylius
Santiago
CCV Forumeur
Messages : 239
Enregistré le : sam. 21 sept. 2002, 00:44
Localisation : Londres - Parfois Bruxelles ou León (Espagne)
Contact :

Re: Y revenir

Message par Santiago »

Cool!
Avatar du membre
Phylius
CCV Forumeur
Messages : 172
Enregistré le : sam. 06 mars 2010, 18:38
Localisation : Blois

Re: Y revenir

Message par Phylius »

Voici voila qu'il y a une soirée spéciale pour la sortie du livre à coté de la Porte Dorée (Julien?)!
Ben tiens! Je vais pas me priver pour y aller!!!! Comme je suis à Paris, ça tombe bien!!!

Vers les lueurs est devenue une drogue et pas un jour ne passe sans que je l'écoute...
Avis aux parisiens, retrouvons-nous et buvons un coup!
:o) :sante: :sante: :sante: :sante: :sante: :sante: :sante: :o)

a+
Phylius / Julien (Doré) qui est tout content!!!
Avatar du membre
Phylius
CCV Forumeur
Messages : 172
Enregistré le : sam. 06 mars 2010, 18:38
Localisation : Blois

Re: Y revenir

Message par Phylius »

Encore une de ces soirées que je n'oublierai pas!

J'arrive un peu en retard avenue Daumesnil, la librairie est à deux pas.
J'entre, Dominique est en guest-star sur une table à l'entrée, ses livres, une grande photo de lui et ses noms (Dominique A/ Ané) partout. A en perdre la tête pour un(e) groupie de base....
Et puis j'ai entendu sa voix telle un berger appelant ses troupeaux à rentrer dans l'enclos. Sauf que Dominique ne chantait pas, il causait et rigolait beaucoup, répondait à de multiples questions aux libraires à ses côtés. Face à lui, non pas un troupeau venus comme bonnes brebis fidèles à son appel irrésistible, mais un public, plutôt littéraire que musical, conquis.
Viens le tour où ce ne sont plus les libraires qui posent des questions mais nous, public émerveillé. Quelques questions sur le livre, sur la façon d'écrire, sur les inspirations, quelques unes tout de même sur la musique et puis MA question :lol: :lol: :

"C'est votre deuxième livre, et comme dit le dicton, jamais deux sans trois. Y'en aura-t-il un autre?
-Je ne considère pas le premier comme un livre mais comme un pêle-mêle de notes sur mon travail.
-C'est un bon bouquin que je considère comme un vrai livre puisqu'il rentre dans ma bibliothèque!!
-C'est imparable ça!"

Et puis les interviews se terminent. Place maintenant aux dédicaces et notre Dom national a du taf!! La librairie étant blindée, une longue file d'attente s'agglutine les uns derrières les autres. Je discute avec un mec devant moi avec qui je discuterai toute la soirée. Il voit que je suis 'fan', et me pose alors pleins de questions. Et puis passe mon tour de signer mon...:
"Salut Julien!!"
Je reste comme un couillon devant Dominique, ne pensant pas qu'il se souviendrait de moi... Bref
...
La soirée se termine, on sort avec Ollivier, mon pote de la soirée, et on va au bar en face. :sante:
On cause de choses et d'autres, de ce que je fais à Paris, de ce qu'il fait à Paris et de pourquoi on aime beaucoup Dominique. Qui, d'ailleurs, arrive avec toute sa bande dans le café et s'installe à une table voisine. Ben tiens, quel hasard!!
On continue de causer comme si de rien était. Et là vient la fameuse discussion musicale; "T'écoutes quoi? (à part Dominique A)
-Je suis fan de deux choses musicalement; Dom (of course) et Les Nits.
-TU CONNAIS LES NITS??"
Et là, plus rien ne m'arrête!! Car tomber sur un admirateur (même ancien) de cet excellent groupe néerlandais est une chose assez rare!
On sort du café en saluant Dominique au passage, on se fait des bisous (comme dirait Katerine) et nous nous séparons,...
Enfin, bref, une très bonne soirée , quoi!
Maintenant faut que je lise le livre...

A+
Julien / Phylius
Avatar du membre
sAm
CCV Admin
Messages : 725
Enregistré le : dim. 21 juil. 2002, 16:20
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Y revenir

Message par sAm »

Phylius a écrit : -"C'est un bon bouquin que je considère comme un vrai livre puisqu'il rentre dans ma bibliothèque!!"
quelle répartie !
;)
Avatar du membre
YvAn
CCV Admin
Messages : 613
Enregistré le : dim. 21 juil. 2002, 16:23
Contact :

Re: Y revenir

Message par YvAn »

Belle et longue de V Josse sur Y revenir ce matin avant 7h du matin (avec deux extraits lus)

http://www.franceinter.fr/emission-le-c ... e-du-4-mai
Majordome
CCV Forumeur
Messages : 66
Enregistré le : mer. 22 févr. 2006, 23:11
Localisation : Tours

Re: Y revenir

Message par Majordome »

Ce "Y revenir" est presque à lire comme un reportage sur la genèse de la chanson "Rue des Marais". quand on connait bien celle-ci (je l'ai écoutée de nombreuses fois car c'est vraiment un titre très fort, très émouvant), l'écho de la chanson raisonne tout le long du livre et c'est un décryptage assez passionnant de ce rapport avec son propre passé, qui va servir de substrat artistique.
C'est, en plus, une belle tentative d'analyse de la notion de racine...
En tant que touriste, je connais un peu Provins (je suis allé à plusieurs reprises aux fêtes médiévales) et je me suis toujours demandé comment on pouvait vivre dans cette ville le reste de l'année. Il y a une atmosphère très curieuse, un peu hors du temps... Le voyage en train (à partir de Paris) me parait toujours interminable et j'ai l'impression de passer dans une autre dimension à un moment donné. Le paysage change de manière indicible... puis on arrive dans une gare un peu au milieu de nul part...
En tout cas, l'écriture est élégante, sans être maniérée et sais faire passer avec un beau sens de l'ellipse et avec un certain sens du mystère les ressentis de son auteur.
Un joli moment de lecture qui invite à une certaine mélancolie, qui a l'intelligence de durer après la fin du livre.
Eddy B
CCV Forumeur
Messages : 43
Enregistré le : ven. 16 déc. 2005, 00:27
Localisation : Paris

Re: Y revenir

Message par Eddy B »

J'étais justement à Provins ce week-end, et la librairie du bled a bien sûr placé le bouquin en devanture, avec pour mention explicative: "Le chanteur revient sur son enfance provinoise"... :o)

C'est vrai qu'en dehors des attractions médiévales touristiques, la ville (de droite, Sarkozy en tête dans le 77) doit être un peu sinistre, hors-saison... :oups:
Elza
CCV Forumeur
Messages : 27
Enregistré le : lun. 28 sept. 2009, 00:17

Re: Y revenir

Message par Elza »

On est nombreux à avoir notre Provins personnel quelque part en France (ou ailleurs) non ?

En tout cas moi, c'est en y revenant (aussi) en train que j'ai lu "Y revenir"...la mise en abîme est plutôt troublante.
Avatar du membre
Phylius
CCV Forumeur
Messages : 172
Enregistré le : sam. 06 mars 2010, 18:38
Localisation : Blois

Re: Y revenir

Message par Phylius »

C'est vrai que 'les bouts du monde' sont assez nombreux. Chacun traine le(s) sien(s) avec soi.
Dominique se livre ici à une introspection des plus préci(eu)ses et on ressort de son roman avec une impression d'envie viscérale mêlée de rejet afin de revenir vers cette ville. Un sentiment contradictoire comme une hésitation de retourner à une source qui n'a plus rien à vous apporter que de bons ou de mauvais souvenirs mais qui est finalement le creuset de ce que vous êtes.
Je ressens exactement la même chose avec la ville où je suis né et où j'ai grandi jusqu'à mes onze ans avant de partir pour la Bretagne. Une ville triste rasée puis reconstruite après la guerre dans laquelle je suis revenu quelques rares fois et qui me donne cette impression de "Je t'aime, moi non plus". Pas vraiment de l'amour mais pas vraiment du dégoût non plus. On aime à y aller mais on veut vite en repartir, apeuré de vieux fantômes qui pourraient resurgir à chaque coin de rue.
J'ai lu 'Y revenir' en à peine deux heures le jour de sa sortie. Je l'ai dévoré. Non pas parce que c'était l'histoire de Dominique mais parce que certains passages me rappelaient à de vieux moments dont je n'avais plus souvenance. L'agencement sans chapitrage est aussi à souligner puisqu'il donne cette impression de succession de réminiscences un peu en vrac, des notes de souvenirs et de sensations comme elles viennent et finalement vous plonge dans un récit dont vous ne sortez pas indemne. Le deuxième livre de Dominique aurait très bien pu se terminer à la page 86, où les deux derniers mots sont le titre éponyme. Mais il poursuit, un peu comme un rappel de concert, avec un dernier souvenir, un dernier morceau de lui qui nous prouve que finalement, vers Provins, il veut toujours y revenir...

Julien / Phylius
Avatar du membre
sAm
CCV Admin
Messages : 725
Enregistré le : dim. 21 juil. 2002, 16:20
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Y revenir

Message par sAm »

Phylius a écrit :C'est vrai que 'les bouts du monde' sont assez nombreux. Chacun traine le(s) sien(s) avec soi.
c'est vrai.lors de l'inscription à ce forum on devrait remplir un champ "votre bout du monde à vous", histoire de mieux se faire connaitre
vhee
CCV Forumeur
Messages : 20
Enregistré le : sam. 05 mars 2011, 11:56

Re: Y revenir

Message par vhee »

Bonjour à tous,

J’ai enfin trouvé le temps de pouvoir « revenir » sur ma lecture de ce « Y revenir ».

J’y ai retrouvé en effet beaucoup d’explication de texte, non seulement de « Rue des marais » et « Des terres brunes » dont les textes sont publiés à la fin du livre, mais aussi de bien d’autres de ses chansons. Comment ne pas penser à :
- Retour au quartier lointain : « dans ces lieux où le temps avaient à te causer d’une jeunesse distraite »… pour ne citer que cette phrase, avec déjà le thème du retour à l’enfance.
- Close West qui semble retracer toutes ses « aventures » lors des vacances en famille du côté de la Vilaine.
- Je suis une ville : même si nous ne retrouvons pas cette ambiance lourde de cette chanson dans tout le livre, Dominique A semble quand même déçu lorsque Sa ville reprend vie à l’heure de la sortie des établissements scolaires. Et je crois quand même que l’enseignement de ce livre se trouve à la fin, lorsqu’il finit par ne plus accuser Provins d’être seule à l’origine de sa « mélancolie », mais semble comprendre que ce n’est qu’à travers son regard que cette ville lui a renvoyé toutes ces émotions qui se trouvent être une source inépuisable d’inspiration. Il est bel et bien « Une ville ».

Ré écoutons aussi « Je ne me rappelle plus de moi », « Nous reviendrons », « Evacuez » et bien sûr, « Tout sera comme avant »… Bref, ce livre est vraiment une pépite pour tous les fans de ce grand chanteur vivant, mais quid des autres ?
Lorsque je l’ai acheté dans une petite libraire de Royan où j’étais en vacances, il n’y avait que deux exemplaires que nous nous sommes disputés avec une femme qui connaissait à peine l’auteur… Si elle lit ces lignes, j’aimerais bien connaitre son point de vue.

Pour ma part, j’ai passé deux heures à le lire en m’imaginant me promener dans la genèse de toutes ses chansons. J’ai donc adoré cette promenade où l’on retrouve le talent d’écrivain de Dominique A. Je l’ai d’autant plus apprécié qu’il fait une part belle à cette soirée du 04 mars 2011 où j’ai eu la chance d’être… il parle donc de moi à la page 82 :
« A la fin du concert, on vient me voir, des amis et des inconnus (…) »…
Je crois que je ne fais malheureusement parti que de la deuxième catégorie, mais ça m’a fait quand même plaisir, d’autant que j’ai le même prénom que son ami d’enfance, j’avais vraiment parfois l’impression qu’il parlait directement à moi !

Bon, on va redescendre sur terre en saluant tout de même ce bel ouvrage, en attendant un prochain livre, un prochain disque, un prochain live… Quoiqu’il n’ait pas été avare ces derniers temps… Laissons lui un peu de temps avant de revenir.

VHEE
Moleski
CCV Forumeur
Messages : 7
Enregistré le : jeu. 22 juil. 2010, 00:19

Re: Y revenir

Message par Moleski »

J'ai souvent cette phrase qui me "revient" et qui me paraît dans le ton :

"Ils reviennent sur des lieux où ils ont mal vécu,
contents d'y retrouver leurs trucs mal digérés"

Comme beaucoup d'entre vous le savent, elle est issue de la chanson éponyme du site que nous fréquentons.

Ce côté réminiscence est un effet typique des mots de Dominique A et perso j'adore.
menchov12
CCV Forumeur
Messages : 166
Enregistré le : jeu. 15 oct. 2009, 12:29

Re: Y revenir

Message par menchov12 »

vhee a écrit :Bonjour à tous,

J’ai enfin trouvé le temps de pouvoir « revenir » sur ma lecture de ce « Y revenir ».
- Je suis une ville : même si nous ne retrouvons pas cette ambiance lourde de cette chanson dans tout le livre, Dominique A semble quand même déçu lorsque Sa ville reprend vie à l’heure de la sortie des établissements scolaires. Et je crois quand même que l’enseignement de ce livre se trouve à la fin, lorsqu’il finit par ne plus accuser Provins d’être seule à l’origine de sa « mélancolie », mais semble comprendre que ce n’est qu’à travers son regard que cette ville lui a renvoyé toutes ces émotions qui se trouvent être une source inépuisable d’inspiration. Il est bel et bien « Une ville ».
Pour préciser : lors de la présentation du livre chez Atout Livre à Paris et pour répondre à une question qui allait dans le sens de tes propos, Dominique a répondu que lorsqu'il a écrit Je suis une ville, il habitait à Cherbourg qui est donc la ville en question ;)
Elza
CCV Forumeur
Messages : 27
Enregistré le : lun. 28 sept. 2009, 00:17

Re: Y revenir

Message par Elza »

L'entretien du jour avec Frédéric Bonnaud à l'antenne du Mouv' est à réécouter si on veut approfondir la lecture d'Y revenir.
De la longueur (et pas des longueurs) pour une lecture attentive et fouillée du livre c'est pas si souvent !

Clic !
Répondre