Beaubourg dernier soir

Dominique A en tournée
charbonello
CCV Forumeur
Messages : 11
Enregistré le : sam. 24 nov. 2007, 11:55
Localisation : paris

Beaubourg dernier soir

Message par charbonello »

Je rentre tout juste, après mon 4e concert de Dominique en deux ans.

Après l'avoir véritablement découvert avec Yann Tiersen au Grand Rex, je suis devenu vraiment fan. J'avais bien acheté Auguri, il y a quelques années que je trouvais très bon mais j'en étais curieusement resté là.

Depuis donc, c'est un vrai engouement et je n'ai qu'une hâte, c'est de le revoir différemment : en solo (je trouve la black session du 16-12-2002 absolument somptueuse, et méritant une édition CD avec ses couacs, si touchants d'ailleurs).

Et ce concert alors?

Le public était particulièrement sage et recueilli ce soir (aucun morceau réclamé, étonnant, non?). J'étais au premier rang complètement à gauche, un point de vue inhabituel.

Cela me faisait penser comme salle au théatre Jean Vilar à Suresnes (sauf que le public se manifestait plus!), un peu trop feutré pour avoir des vélléités de se lever et suivre les rythmes endiablés du batteur.

Le concert a réservé quelques surprises (du moins pour ceux qui résistent à consulter le forum, ce qui n'est pas mon cas. :o) )

La plus belle surprise c'était ce morceau absolument génial : irremplaçable, j'avais envie de rompre le silence après les applaudissements de ce morceau pour dire : il sort quand sur le net celui-là! Et puis, je me suis tû à tort. Me réservant pour les rappels avec une réclamation inhabituelle : la reprise d'un morceau déjà joué : irremplaçable. Faute de réclamation, je me suis tû, j'ai eu tort. Bon sang, pourtant quelle claque ce morceau, et ses trois mouvements distincts et envoutants. J'espère que je ne l'ai pas écouté ce soir une fois pour toute!!!

Sinon superbes versions de la relève et de la pleureuse.

Celle du courage des oiseaux était, à mon avis, un peu plantée, et frustrante car enchainée sans salve d'applaudissements avec les yeux brulent.

C'est fou, car sur quatre concerts, ce ne sont jamais les même morceaux qui me touchent. Chaque concert réserve ces versions de derrière les fagots.

De là où j'étais, j'ai pu observer jérôme le batteur qui m'a totalement subjugué par son aisance à passer de la batterie au basson ou autre. Et puis sa frappe puissante qui vous relance un morceau, cela décoiffe, hein!

Bref, la setlist :

Dominique A : Centre Pompidou Grande salle 30-11-2007

1. Il faut être un fantôme
2. Bowling
3. Rouvrir
4. Pour la peau
5. Antaimoro
6. Je ne me rappelle pas de moi
7. La relève
8. La pleureuse
9. Exit
10. Où sont les lions ?
11. La mémoire neuve
12. Endermonde
13. Retour au Quartier lointain
14. Irremplaçable
15. Le commerce de l'eau
16. Antonia

17. Marina Tsvétaeva
18. L'amour
19. L'horizon

20. Tout sera comme avant
21. Le courage des oiseaux
22. Ses Yeux brûlent

23. Otto Box

charbonello
CCV Forumeur
Messages : 11
Enregistré le : sam. 24 nov. 2007, 11:55
Localisation : paris

Message par charbonello »

Mon empressement m'a fait écorner le titre phare, ce n'est pas irremplaçable mais irréparable :hi:

Brancaleone
CCV Forumeur
Messages : 37
Enregistré le : lun. 26 nov. 2007, 12:01

Message par Brancaleone »

A quoi ça ressemble "Otto Box" live de nos jours? C'est frustrant il l'a jouée partout (enfin il me semble) sauf à Lyon...

Claire
CCV Forumeur
Messages : 191
Enregistré le : mar. 30 oct. 2007, 08:32

Message par Claire »

Moi aussi j'étais dans la salle vendredi. Comme toi j'ai trouvé le public beaucoup trop lisse et poli à mon goût. C'était frustrant de voir tous ces gens si sages... Il y avait comme un décalage entre Dominique qui est de plus en plus expressif dans sa gestuelle et les gens en face. J'avais bien envie d'arranguer la foule mais bon... Il faut dire que je trouve que la salle ne se prétait pas du tout à un concert comme celui-là. On aurait été mieux dans une salle plus rock sans sièges et complètement horizontale. Quelle idée d'avoir pris cette salle ! Pour reprendre une phrase de l'horizon, comme nous avons veilli... C'est un peu l'impression que j'avais hier soir. Faut dire que je viens de Rennes et que je pense (c'est bête comme idée) que ça bouge plus ici que dans la capitale.
A part ça c'est vrai que la pleureuse était réussie, par contre le passage Le courage des oiseaux et ses yeux brulent complètement raté à mon goût. J'ai l'impression qu'à chaque fois que D.A fait une chanson enlevée et "dansante", il culpabilise et donc qu'il enchaine sur un trux super feutré, histoire de laver la souillure... je précise que je ne suis pas psy.

pascal
CCV Forumeur
Messages : 7
Enregistré le : dim. 02 déc. 2007, 12:12

Message par pascal »

Bonjour,

Un peu nouveau sur ce forum, même cela fait longtemps que je viens sur CCV, mais comme j'étais au concert de vendredi et que je suis Dominique A depuis janvier 92, je voulais un peu donner mon avis. Qui n'est que le mien notez le bien.

Avant tout, je voulais dire que j'ai trouvé ça beaucoup trop fort, ce qui m'a gêné (je souffre de troubles auditifs depuis quelques années en raison d'une surdose de décibels), sans compter le mixage du son, qui il me semble, laissait à désirer. En particulier, la voix était mise bien trop en avant par rapport à l'ensemble des instruments, et je ne l'entendais que sur la gauche. Du coup, l'écoute du concert est assez déstabilisante, et ne permet probablement pas de se faire une bonne idée de ce qu'il était. Mais bref, ce ne sont que des problèmes techniques.

J'ai du voir Dominique A une bonne quinzaine de fois depuis 94, et les trois ou quatre dernières fois, je n'ai pas été convaincu. Dans mes souvenirs, il y a un concert à l'Elysée Montmartre en groupe puis un Trianon où je me suis profondément ennuyé, au point de quitter la salle pendant le Trianon avant mon retour pour les rappels... En même temps, depuis Remué, je n'aime pas ses disques, à l'exception de quelques morceaux comme Pour la Peau, Le Commerce de l'Eau, ce qui n'aide pas non plus. Mais, vendredi, j'y suis allé pour initialement accompagner mon épouse, toujours aussi fan, qui n'a pu finalement venir, donc bref, voilà pour l'anecdote.

Donc, ce vendredi, j'étais plutôt sur un apriori négatif, même si je ne m'attendais à rien. Et j'ai été agréablement surpris. Certes, je ne crois pas redevenir fan de Dominique A avant longtemps, mais il a joué quelques morceaux pas désagréables, qui m'ont paru nettement plus réussi que les précédentes fois que je l'ai vu. Notamment pour les morceaux cités ci-dessus, ou ceux qu'on retrouve sur Les Sons Cardinaux (que j'ai acheté vu qu'il reprend des vieux morceaux - et au final, je trouve des morceaux écartés bien meilleurs que ceux de ses disques, c'est terrible). Dont Endermonde, Il faut être un fantôme, Je ne me rappelle pas de moi, mais aussi La pleureuse ou encore la "reprise" du morceau de Irréparable, et surtout L'Amour, vraiment très très réussie. Par contre, de vieux morceaux comme Le Courage de Oiseaux ou Otto Box dont je me souviens les versions de 94 (bon, en même temps, je réécoute assez souvent des enregistrements de cette époque) m'ont particulièrement déçu. Je les préfère très largement dans leurs versions originales respectives.

Soit, au final, plutôt une bonne surprise, même si je me suis resté sur ma faim.

En outre, le jeu de scène de Dominique A me laisse assez froid, et c'est limite si je ne me sens pas gêné pour lui... Mais bon, c'est sûrement très personnel comme ressenti...

Je ne sais pas si j'aurai l'occasion de le revoir, mes souffrances auditives devenant de plus en plus douloureuses, il me faudra sûrement arrêter les concerts, donc j'étais plutôt content de le revoir.... tout en pensant à ces fabuleux concerts des années 90 qui me faisaient frisonner...


Pascal[/i]

Avatar du membre
YvAn
CCV Admin
Messages : 613
Enregistré le : dim. 21 juil. 2002, 16:23
Contact :

Message par YvAn »

Salut Pascal,

Merci pour ton post ;), pour ce qui est de la qualité du son, sans rien dévoiler l'équipe technique de Dominique A n'a pas travaillé dans les conditions habituelles que ce soit pour les lumières ou pour le son, la qualité du son était assez différente en fonction du placement dans la salle.

Avatar du membre
Drenek
CCV Forumeur
Messages : 203
Enregistré le : mar. 17 déc. 2002, 12:09
Localisation : Rennes
Contact :

Message par Drenek »

C'est vrai qu'en général le son est trop fort, j'en ai souffert aussi à Nantes. Je ne comprendrais jamais pourquoi, c'est bête.
" L'art. Pour ne pas être broyé. " Bram Van Velde

Avatar du membre
.
CCV Forumeur
Messages : 138
Enregistré le : mar. 28 oct. 2003, 15:17

Message par . »

YvAn a écrit :la qualité du son était assez différente en fonction du placement dans la salle.
Ils ont joué avec les racks de spatialisations 3D ???
À quand les projections d'huiles psychédéliques et les concerts parfumés (un truc très 70's...)
Sinon, pour le son trop fort en concert, je ne cesserais de faire la promotion des protections auditives. Quand on a essayé, difficile de s'en passer.
C'est un peu cher mais l'investissement en vaut indéniablement le cout.
À noter que les musiciens en sont de plus en plus souvent équipés.

Avatar du membre
Drenek
CCV Forumeur
Messages : 203
Enregistré le : mar. 17 déc. 2002, 12:09
Localisation : Rennes
Contact :

Message par Drenek »

C'est quand-même débile de pousser les gens à se boucher les oreilles pour ne pas être agressés durant les concerts, non ? Où est l'intérêt d'un son trop fort ? Moi qui vais aussi à des concerts de musique classique, où les sons ne sont pas du tout amplifiés, je comprends encore moins.
Que pense Dominique A des oreilles qui bourdonnent à la fin de ses concerts ? Trouve-t-il cela utile et agréable ?
" L'art. Pour ne pas être broyé. " Bram Van Velde

Avatar du membre
.
CCV Forumeur
Messages : 138
Enregistré le : mar. 28 oct. 2003, 15:17

Message par . »

Attention Dredre, quand tu es sur scène, le son n'a absolument rien à voir avec celui de la salle; ce sont deux circuits gérés indépendamment, les retours et la sono de façade. C'est pour ça que l'artiste sur scène a parfois l'impression d'une piètre prestation alors que la salle est au comble de la félicité - des fois, c'est l'inverse aussi !
Autant au niveau qualité que quantité, bien sûr.

Pour moi, le problème vient de
1- la démocratisation du prix du kilowatt. Le volume de certaines "petites" sonos actuelles étonneraient les beatles et pour un prix raisonnable. Les configurations pro sont bien sûr encore un bon cran au-dessus.
2- le milieu de la musique sonorisée regorge de déficients auditifs...
3- le côté viril "c'est moi qui est le plus gros ampli..."
4- les concepts du genre : "si les gens peuvent discuter pendant un concert, c'est que ce n'est pas assez fort."
4bis- "Je sens pas les basses dans mon estomacs, monte le subwoofer !"

C'est fondamentalement ridicule, je suis bien d'accord, surtout dans les petits concerts avec une énorme sono où un type incompétent est aux manettes... Ouch !!
Dans les petits concerts de jazz partiellement sonorisées, il reste qu'une batterie est un instrument TRÉS sonore avec facilement des pointes largement au delà des 100 dBs.

Pour info, dans les orchestres symphoniques, la rangé de musiciens qui officient devant les cuivres ont une audition moindre que les autres...

pascal
CCV Forumeur
Messages : 7
Enregistré le : dim. 02 déc. 2007, 12:12

Message par pascal »

YvAn a écrit :Salut Pascal,

Merci pour ton post ;), pour ce qui est de la qualité du son, sans rien dévoiler l'équipe technique de Dominique A n'a pas travaillé dans les conditions habituelles que ce soit pour les lumières ou pour le son, la qualité du son était assez différente en fonction du placement dans la salle.
Bienvenue m'sieur !

Pour le son, ce qui étrange, c'est que la musique était bien "calée", mais pas la voix, et comme elle surnageait un peu, ça donnait une drôle d'impression. Bon, j'avoue, que les décibels m'ont un peu détruit les oreilles (-30 dB à gauche, -10 à -20 à droite), du coup, j'ai un peu de mal avec ce genre d'"effet". Et pourtant, j'étais bien au centre de la salle... pour des raisons comment dire... d'écoute approfondie... ;)
(D'ailleurs avec le recul, la prestation m'apparait plus intéressante que sur le coup, donc je me dis que je vais jeter une oreille à ses derniers albums).

a+

pascal
CCV Forumeur
Messages : 7
Enregistré le : dim. 02 déc. 2007, 12:12

Message par pascal »

Drenek a écrit :C'est quand-même débile de pousser les gens à se boucher les oreilles pour ne pas être agressés durant les concerts, non ? Où est l'intérêt d'un son trop fort ? Moi qui vais aussi à des concerts de musique classique, où les sons ne sont pas du tout amplifiés, je comprends encore moins.
Que pense Dominique A des oreilles qui bourdonnent à la fin de ses concerts ? Trouve-t-il cela utile et agréable ?
Ha oui, tiens je serai intéressé par la réponse de Dominique A.

Globalement, je suis intéressé par la position que peuvent avoir les artistes par rapport à ces problèmes, de plus en plus fréquent. Autant, je ne me posais pas la question "avant", autant depuis mon "accident", je suis très sensible. Et même aujourd'hui, avec mes filtres moulés spéciaux pour musiciens, il m'arrive d'être gêné par le volume sonore... Donc si CCV a l'occasion de lui poser la question... :)

seppoloni
CCV Forumeur
Messages : 166
Enregistré le : jeu. 08 déc. 2005, 10:05

Message par seppoloni »

Bon, je vois que le débat sur la sono est repartie!!!Personnellement je me souviens avoir beaucoup râlé après le concert de St Etienne, là c'était carrément de la bouillie , un vrai désastre et ça m'avait beaucoup énervée, (mais la salle jeanne d'Arc est réputée pour sa mauvaise accoustique) s'en était suivi un long débat où j'avais d'ailleurs appris l'existence de ces fameuses boules...même qu'au départ j'ai cru à une blague.Pour les concerts auxquels j'ai assisté par la suite, Lyon (salle Molière) Grenoble, Chambéry, et Thonon la sono avait été parfaite, un vrai régal!!! Je crois que les habituées des salles rock (je n'en suis pas) avaient été contents aussi, non? A Lyon la semaine dernière, c'était fort mais très bien à mon goût (j'en connais pourtant qui ont râlé!) alors? pourquoi aussi fort à Beaubourg, puisqu'il semble que c"était le cas??? Dans l'interview de la tournée 2005, Dominique dit que dans les théâtres (qu'il appréhendait avant) les choses semblent changer et qu'on peut maintenant brancher sa guitare sans que les gens se mettent à hurler en se bouchant les oreilles (enfin il ne dit pas tout à fait ça...) Alors, c'était trop fort ou bien c'est le public de Beaubourg qui est trop délicat :hein:
Et est-ce pour ça que les gens ont été aussi amorphes, si j'en crois les témoignages? A suivre...J'en connais qui y étaient, je saurai bientôt!

Avatar du membre
Drenek
CCV Forumeur
Messages : 203
Enregistré le : mar. 17 déc. 2002, 12:09
Localisation : Rennes
Contact :

Message par Drenek »

Ca n'est pas en bousillant l'ouïe des gens qu'on les rendra moins amorphes ! Je crois Dominique assez intelligent pour savoir que ça n'est pas meilleur quand c'est plus fort... c'est juste insupportable pour quelques-uns.
" L'art. Pour ne pas être broyé. " Bram Van Velde

seppoloni
CCV Forumeur
Messages : 166
Enregistré le : jeu. 08 déc. 2005, 10:05

Message par seppoloni »

En tout cas, selon mes sources parisiennes (en qui j'ai confiance), le son, le dernier soir, était" impeccable, parfaitement défini", et l'ambiance en effet glaciale, dommage quand même pour le dernier concert du groupe on pouvait espérer un peu plus d'enthousiasme !!:(

Répondre